Coffe House : Pages 1 & 2

Prenez un écrivain excentrique qui court plus vite que son ombre et qui sourit un peu trop pour être honnête. Collé lui une jeune assistante naïve, de bonne volonté et prête à tout pour devenir une pro (de quoi ? Mystère). Prenez maintenant l’éditrice de l’écrivain, également propriétaire d’un café-librairie. Lancer à sa poursuite son ex-petit ami poussif et insistant. Secouer le tout…. Ah ! N’oubliez pas l’ingrédient le plus important : un manager de café muet… Mais SI, puisque je vous dis que c’est TRÈS important.

Réaction à chaud, après avoir vu les deux premiers épisodes :
• le personnage de Seung Yeon est moins crispant que prévu… Cela viendrait-il du fait que Jin-Soo prenne un malin plaisir (et moi avec) à la faire tourner en bourrique ? Je pense que oui.

• le personnage d’Eun-Yeong me va : hystérie oui, ironie oui… Par contre quand elle éclate de rire via répondeur interposé ça fait peur. Il y a des actrices comme ça : Kim Ok-Bin que j’aime beaucoup dans Thirst et Actresses ne m’a jamais autant fait flipper que dans Over the Rainbow chaque fois qu’elle souriait gentiment à pleine dent (j’en ai des frissons rien que d’y penser).

• l’ancienne relation amoureuse entre Eun-Yeong et Ji-Won n’est pas très crédible due à une faiblesse du scénario : Jeong Woing-In qui tenait le même type de rôle dans Rude Women y était excellent et irritant à souhait. Ici, Ji-Won sort un peu de nulle part et du coup, on ne comprend pas bien la réaction d’Eun-Yong  qui semble disproportionnée.

• Dong-Wook, le manager muet du café est BEAU (il est joué par Park Jae-jeong).

• Jin-Soo est intriguant. Et me semble bien barré dans sa tête.

VERDICT : Mmmouais, c’est pas gagné hein.
Jin-Soo à lui seul va peut-être réussir à me faire regarder les deux épisodes suivants…  A voir. Dans la preview, j’ai beaucoup aimé comment Eun-Yong corrigeait Seung Yeon à coup de tapes sur les mains. À ce rythme là je vais finir par suivre ce drama pour la simple joie de voir Seung Yeon martyrisée… Cela ferait-il de moi quelqu’un de cruel ?

Articles relatifs :
L’Affaire Coffee House : 1ère partie
Coffee House : Pages 3 & 4
Un petit café ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s