Cinderella’s Eonni m’a tuée

A Y EST. J’ai craqué. Je n’ai pas voulu pu dépasser l’épisode 14 de ce drama. Cinderella’s Eonni a fini par avoir ma peau… Enfin presque sinon je ne serai pas là pour vous en parler.

Pour faire court :CHEON. JEONG. MYEONG.

Il est LA raison pour laquelle j’ai attendu trois mois le début de ce drama. Cheol-Soo m’avait tellement manqué après la fin de What’s Up Fox ?, vous ne pouvez pas imaginer...
Je me suis donc intéressée à l’histoire et aux autres membres du casting assez tardivement (la plupart de toute façon étaient pour moi inconnus au bataillon). L’idée d’un relecture de Cendrillon via la méchante belle sœur me  plaisait bien et le look de Moon Geun-Young était on ne peut plus intriguant (elle je la connaissait quand même depuis Painter of the Wind).

La fin du mois de mars arriva enfin et les premiers épisodes avec… Et tout commença plutôt bien.

L’univers d’EUN-JO est âpre et difficile : passer de maisons en maisons au grès des amours et des mensonges de sa mère KANG-SOO. Être toujours sur le qui-vive et ne pouvoir se fier à personne, tel est son lot quotidien. L’univers d’HYO-SEON est sur-protégé mais enjoué : suite à la mort de sa mère, tout le monde  prend soin d’elle et la considère comme une petite fille de 7 ans… Alors qu’elle est déjà  lycéenne. Une bague volée va sceller leur destin : la fantasque Hyo-Seon gagne une nouvelle grande soeur des plus désagréable, Eun-Jo…

Cinderella’s Eonni m’a charmée dès le début, dès la cavalcade d’Eun-jo et Kang-Soo en fait. La collision qui s’ensuit entre le monde de Hyo-Seon (Seo-Woo) et celui  d’Eun-Jo va ébranler les repères et les à priori de nos deux héroïnes : la farouche Eun-Jo n’est pas qu’une cruelle demi-sœur  et la  gentille Hyo-Seon n’est pas qu’à une innocente Cendrillon. Entre amour et haine,  ces sœurs rivales vont apprendre à cheminer ensemble.

Mais si je devais déterminer le cœur de toute cette histoire, je me tournerais plutôt du côté des parents :  KANG-SOOK (impressionnante Lee Mi-Sook) et DAE-SEONG (Kim Kap-Soo).

Elle est la figure maternelle dans toute sa dualité. Elle a fait vivre à Eun-Jo une vie misérable, enchaînant les compagnons à problèmes et ne lui assurant aucune stabilité. Et la voilà qui se glisse avec une facilité déconcertante dans le rôle de la bonne mère, attentionnée et dévouée pour Hyo-Seon. On pourrait la réduire à une bonne manipulatrice – ce qu’elle est- mais je me suis surprise à l’encourager dans ces tentatives de séduction du père Dae-Seong (la scène du vélo est juste anthologique).
Ce qui me fascine particulièrement chez elle c’est cet aveuglement dont elle fait preuve vis à vis de sa propre fille. Elle justifie ses actes les plus tortueux en prenant Eun-Jo comme excuse. Et si l’intérêt de sa fille est peut-être à la source de son attitude, il y a bien longtemps qu’elle a perdu de vu le véritable bien-être de son enfant : car ce sont précisément les moyens qu’elle emploie qui affectent et blessent Eun-Jo. Ce qui ne manque pas de perturber cette dernière (incohérence entre le discours et les actes de sa mère, son seul repère) et qui s’ajoute à son incapacité à se défaire d’elle car Eun-Jo croit que c’est à elle d’assumer les actes de Kang-Soo.

Dae-Seong lui, se situe aux antipodes : il a un cœur grand comme ça et c’est dans le second temps du drama  qu’il prend toute son ampleur. Sincèrement attaché à Eun-Jo et sa mère, il possède cette force tranquille seule capable  de traverser les défenses érigées par les deux femmes… Même par delà la mort. Il n’a jamais forcé Eun-Jo à l’aimer mais il a toujours été attentif à son bonheur : comme l’inscrire à l’école ou l’empêcher d’aller errer seule sur les routes avant même d’avoir acquis assez de bagages pour partir la tête haute . Il s’est même soucié de ses sentiments pour KI-HOON (Cheon Jeong Myeong) en essayant de les faire se rencontrer à nouveau.
Il était également au courant de la liaison entre Kang-Sook et M. Tchang  mais a choisi de fermer les yeux par amour. Je l’admire vraiment en tant que personnage mais je tiens à souligner un petit bémol : ce discours type « je l’aime donc peut importe ce que la personne fait ou me fait subir, ça n’est pas grave » me fait un peu grincer des dents car c’est aussi la porte ouverte à certaines dérives du type maltraitance. Illustrée d’ailleurs dans le drama  lui-même, lorsque Hyo-Seon  déclare la même chose vis à vis de Kang-Soo : alors oui on est touché parce qu’elle ressemble tellement à son père mais elle finit quand même par manger de la nourriture crachée par terre par sa belle-mère, hein ? Hum.

Bon… Et CHEON JEONG MYEONG dans tout ça ?!

*MIUM*

Ki-Hoon travaille pour Dae-Seong depuis quelques années maintenant. Il a vu grandir Hyo-Seon qu’il considère comme sa petite sœur. Et puis un jour, Eun-Jo et son air accueillant entre dans sa vie, ce qui le fait réagir comme ça. COMMENT a-t-elle fait pu lui résister ? Mystère… En attendant, réflexe de survie oblige :

EUN-JO : (Pas question de m’arrêter. Même si je dois fouiller les poubelles pour le reste de ma vie. Pas question de me rendre dans cette maison où ma mère à encore réussi à piéger avec ses mensonges un homme trop naïf .)

KI-HOON :  » Hey! »

EUN-JO : (Jamais.)

KI-HOON : « Attends ! Attends un peu et arrête-toi ! »

Ne sont-ils pas mignons tous les deux ? Si Ki-Hoon se laisse peu impressionné par l’agressivité d’Eun-Jo c’est que lui-même n’en menait pas large lorsqu’il est arrivé sous le toit de Dae-Seong. Il est le fils illégitime d’un magnat de la liqueur dont la famille officielle n’a jamais souhaité le reconnaître.
Sa dynamique avec Eun-Jo-adolescente est assez jubilatoire : plus elle essaie de se montrer hostile et plus Ki-Hoon irradie de bonnes intentions. Elle feint l’indifférence, il souffre pour mille, elle veut apprendre l’espagnol, il s’improvise professeur. On s’en doute, Eun-Jo finit par être attirée par lui aussi. Mais peu habituée à exprimer ce qu’elle ressent elle garde le silence… Heureusement, ses actes parlent pour elle : elle lui tend l’oreille lorsqu’il revient effondré d’une visite de chez son père. Elle lui prépare à manger au milieu de la nuit. Elle lui aurait même enlevé ses chaussettes (et plus, hein, on ne t’en aurait pas voulu) pour que Ki-Hoon soit plus à l’aise. Mais comme il bouge dans son sommeil, la petite Eun-Jo s’enfuit comme le petit animal traqué qu’elle est.

BONUS TRACK ♥ : Love is all around | Picture This | Wet Wet Wet
(J’ai de suite pensé à cette chanson en entendant le refrain de It Has To Be You. Du coup la scène touchante entre Eun-Jo et Ki-Hoon que je viens d’évoquer… M’a beaucoup fait rire).

Tout ça c’est bien gentil mais Dramaland ne porterait pas son nom si un dilemme ne se profilait pas à l’horizon. Alors oui, il y a Hyo-Seon qui a le béguin pour son oppa. Mais le triangle amoureux n’en est pas vraiment un (à mes yeux) car je soupçonne Hyo-Seon de considérer Ki-Hoon comme un doudou qu’elle refuse de prêter plutôt que comme un réel amour-de-sa-vie. D’autant qu’Hyo-Seon me semble bien plus en quête d’affection en général et de reconnaissance aux yeux d’Eun-Jo en particulier.
Non l’obstacle absolu c’est la famille de Ki-Hoon : son père et sa belle-mère se déchirent pour le contrôle de la société. Leur fils aîné étant du côté de sa mère, le père de Ki-Hoon ne peut compter que sur lui pour contrecarrer leurs plans.  Ki-Hoon ne se sent pas franchement concerné (et nous non plus) jusqu’à ce que son père lui révèle que sa mère serait morte à cause de son demi-frère *tin tin tin*. Du coup Ki-Hoon décide de se venger. Il disparaît pendant 8 ans (!) en ne laissant derrière lui qu’une lettre (ispèce de mufle) pour Eun-Jo. Sauf qu’il la donne à Hyo-Seon (idiot, heureusement que tu l’as écrite en espagnole ta fichue lettre) qui ne passera jamais le message… Aïe aïe aïe, caramba ! Ma tête !

Ahem. Alors, euh… Cinderella’s Eonni, soyons clair : ton truc à toi ce sont les méandres de la psyché humaine et c’est déjà énorme. N’est pas Story of a Man qui veut. Alors un conseil : LÂCHE L’AFFAIRE avec les sombres complots d’hommes d’affaires parce que c’est du n’importe quoi.

• Déjà Ki-Hoon qui nous fait le bad-boy pendant quoi ? Deux secondes ? Pour ensuite revenir à ça, oui ça me rend  sceptique quand à sa capacité à accomplir un acte vengeur.
• Ah ? Donc l’alternative c’est de le faire jouer au jeu du silence enragé avec Eun-Jo qui est passée maître dans qui a INVENTÉ cet art…? Euh es-tu sérieux drama ?
• Tout ça pour une lettre qu’elle n’aurait de toute façon PAS COMPRISE parce qu’on parle pas une langue  étrangère juste après quelques leçons, bande d’intelligents.
• QUAND Ki-Hoon est-il censé tous les trahir pour mettre la main sur la société de Dae-Seong  déjà ? Non, parce qu’à part anticiper le pire depuis 10 EPISODES pour qu’au final tout le monde soit au courant avant même qu’il ait pu faire quoique ce soit, euh… Comment te dire ?
Avec toute cette tension inutile, le seul qui y soit passé c’est Dae-Seong et c’est vraiment pas malin… D’ailleurs : REND-NOUS DAE-SEONG !
• Attendre l’épisode 14 (sur 20!) pour que Ki-Hoon et Eun-Jo se retrouvent seuls dans les bois sans AUCUNE tentative de baiser ?!  Alors qu’il n’hésite pas à enlacer Hyo-Seon de cette façon ?

Aigoooo… Tu me fatigues drama. Vraiment. Je suis arrivée devant l’épisode 15 complètement lessivée. Même pas une once de colère, ni d’exaspération, plus rien. J’ai quand même mis l’épisode 16 en fond pendant que je faisais mon ménage et voici mes dernières recommandations :
• Eun-Jo laisse tomber Ki-Hoon et enfuie-toi avec son grand frère : il vous suffit d’être ensemble à l’écran pour faire des étincelles.
• Hyo-Seon, oublie ton regard qui fait peur et marrie-toi avec JEONG-WOO (Taecyeon) : il a le sens des priorités et il sait CUISINER.
• Ki-hoon, laisse tomber ta chemise et allons faire un tour du côté du cellier à makgulli, tu veux ? *Hips*

Articles Relatifs :
Mary Stayed Out All Night : Trailer
Mary Stayed Out All Night : Photos + Teaser
Moon Geun-Young & Jang Geun-Seok en couple…
Cheon Jeong-Myeong (천정명) : son prochain film

des deux héroïnes.

2 réflexions au sujet de « Cinderella’s Eonni m’a tuée »

  1. Y a pas un bouton « J’aime » pour les commentaires ? ^^

    Rien que le titre de ton analyse a attiré mon attention (Omar…) et parce que j’ai ressenti des choses similaires à ce que tu écris dans ton analyse.

    J’adhère ++++ à ton propos, en particulier au sujet des étincelles entre le grand frère (yummy) et EunJo ! Hot, hot, hot! ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s