Joseon X-Files : Episode 01

Sous-titres français → Version CHAN
Source de traduction : WithS2

J’ignore à quoi ça tient. Mais quelque chose dans ce plan d’ouverture me saisit chaque fois que mes yeux se posent dessus. Chaque fois.

Notes de traduction

Dans la mesure du possible, j’ai choisi de garder un certain nombre de termes et de formulations propres au coréen car paradoxalement, une traduction littérale peut parfois nous éloigner du véritable sens des mots et nous faire perdre tout leur charme. Vous trouverez les explications des passages marqués d’un astérisque après le saut de page.

1609 : Alors que des troubles politiques entourent l’intronisation du Prince GWANGHAE*, des phénomènes étranges commencent à alerter la population.

→ Contexte historique

Comme son nom l’indique, Joseon X-Files nous plonge au début du XVIIe siècle, durant l’ère de… Joseon.
A cette époque, la Chine joue un rôle centrale en Asie du Sud-Est et se retrouve – notamment – suzeraine de la Corée. Victime de son emplacement géographique et stratégique, la Corée est très vite envahie par le Japon et se retrouve entraînée dans la Guerre Imjin. SEONJO, le roi de l’époque, décide de se replier  vers la Chine, laissant la défense du territoire coréen à la charge  de son fils GWANGHAE. De fait, ce dernier devient le dirigeant du pays et lorsque le conflit s’achève et que son père meurt, il est naturellement couronné. Mais son statut est on ne peut plus contesté. Bien que son père l’ait nommé comme son successeur officiel,  Gwanghae n’en est pas moins le fils d’une… Concubine. Ce qui – aux yeux des factions rivales – rend complètement caduque son accession au trône.

HAN SANGPIL, Chef de la secte MALSEJU*, soumets-toi immédiatement aux ordres de Sa Majesté !

→ Nostradamus coréen ?

Malseju (말세주) signifie littéralement la fin du monde… Apocalypse quand tu nous tiens. En même temps quand deux minutes plus tard, un énorme OVNI vous passe au dessus de la tête et bien on fait tout de suite moins les malins et on le regarde d’un autre œil notre gourou illuminé, hein.

Rapport du Gouverneur de Gangwon* : LEE HYEONG-WOOK.

→ Repère géographique

À l’époque de Joseon, la Corée était scindée en 8 provinces principales : Chungcheong, Gangwon, Gyeonggi, Gyeongsang, Hamgyŏng, Hwanghae, Jeolla et P’yŏngan. C’est GANGWON – la seconde – dont il est question ici et que je vous invite à repérer sur cette carte.

À l’heure du serpent, au 25e jour du 8e mois*, le ciel était dégagé, sans aucun nuage en vue, quand soudain un objet géant fendit les cieux dans un grondement.

→ Calendrier lunaire

Comme indiqué dès le début de l’épisode, cette date correspond au 25 août. L’horaire quant à lui se base sur l’astrologie chinoise et se situe entre 9 et 11h du matin.

Utilisé depuis l’Antiquité, le calendrier lunaire ou luni-solaire, était notamment suivi pour des raisons agraires. On l’utilise toujours dans de nombreux pays afin de déterminer chaque année les dates des fêtes religieuses et traditionnelles comme celle de Chuseok qui se déroule toujours le 15e jour du 8e mois lunaire.

[ HANYANG* ]

→ La Capitale

Hanyang (한양) est l’un des anciens noms porté par la capitale actuelle de la Corée du Sud : Séoul. Mmmm… Pourtant, si je me base sur cette article de Wikipédia, au XVIIe siècle Séoul ne s’appelait déjà plus Hanyang mais Hansŏng… Oui, bon, je chipote, je chipote.

Aller jusque là pour obtenir un Hae-goe-je*. Vous pensiez pouvoir forcer la main de Sa Majesté ?

→ Rituel

Hae-goe-je (해괴제) : cérémonie menée par le roi lorsque d’étranges phénomènes ont lieue, afin d’apaiser les forces invisibles concernées. M’est avis que ce genre de rituel doit coûter très cher en organisation et en offrandes de toutes sortes. Sans compter que si le souverain lui-même doit procéder à la cérémonie, il prend aussi le risque de se faire attaquer directement. Cet Inspecteur du Tribunal d’État sait vraiment comment rendre toute cette affaire suspicieuse au possible.

On l’appelle Utsuro Fune en langue WA*. Là-bas, on le décrit comme un navire volant.

→ Les voisins nippons

Le pays des WA est l’un des anciens noms porté par le Japon. Baptisé ainsi à l’époque et par la Chine ancienne,  ce nom possède une connotation on ne peut plus péjorative puisque Wa signifie nain. Utsuro Fune est donc le nom japonais donné à cet objet volant que tout le monde cherche à identifier et que l’on pourrait traduire par Le Navire Creux.

On dit qu’il peut apparaître et disparaître en un clin d’oeil. Des témoignages similaires ont été rapportés du territoire MING*.

→ Les voisins chinois

C’est avec une totalité de 16 empereurs que la dynastie MING régna sur la Chine pendant trois siècles. Elle fût notamment marquée par le néo-confucianisme qui pénétra aussi bien au Vietnam, au Japon qu’en Corée. Le déploiement et l’influence de ce courant philosophique témoignent de l’emprise exercée par l’empire chinois sur toute cette partie du globe.

Sunsengnim*. Tout… Tout ce que vous dites est vrai ?

→ Le mentor

Dans son sens le plus strict, Sunsengnim (선생님) est le terme qui désigne  le métier d’enseignant. Selon le contexte,  on l’utilise aussi pour s’adresser à un supérieur hiérarchique avec l’idée sous-jacente que l’on peut apprendre quelque chose de cette personne. L’expression  véhicule donc un sentiment de profond respect et d’admiration.

– Ah ~ Excusez-moi.
– Au contraire,
merci à vous Naeuri*.

→ Gentilhomme

À l’époque de Joseon, Naeuri (나으리) était l’une des façons courantes de s’adresser à un homme de haut-rang. J’ignore  précisément ce qui permet d’identifier notre héros comme tel au premier coup d’œil : quelque chose dans sa tenue , son allure ?

Et il écrit en Hangeul ? Alors qu’il est issu du Yangban ? *

→ Écriture et Classe sociale

Le Hangeul (한글) est l’alphabet officiel du coréen, apparu pour la première fois au XVe siècle, sous l’impulsion de SEJONG le Grand. Ce roi souhaitait  favoriser l’alphabétisation de son peuple et pour se faire, il mit en place ce système d’écriture simplifié, voué à remplacer les Hanjas (utilisés jusque là par les  membres de l’aristocratie et de l’administration). On s’en doute, les classes cultivées ne virent pas cette initiative d’un très bon œil et le Hangeul fut très vite interdit entre le XVIe et le XIXe siècle (incluant la période à laquelle se déroule notre drama).
Le Yangban quant à lui était une classe de fonctionnaires apparue avec la dynastie Joseon. Techniquement, tout individu pouvait accéder à ce rang via une série de concours administratifs. Mais dans les faits, le Yangban était essentiellement composée de membres issus de milieux aisés.
Ce qui explique ici l’étonnement de JANG MAN et met en lumière  les idées progressistes du Gouverneur LEE.

Cet objet a parcouru 500 lis* en une seule fois.

 

→ Vitesse

Le li est une unité de mesure chinoise qui selon l’époque, a pu varier entre 350 et 500 mètres environ. Ce qui veut dire  ici que le Navire Creux a parcouru entre 175 et 250 km en une fois.

De nos jours, on peut même atteindre YANJING* en quelques mois.

→  Distance

Les chiffres cités à l’instant prennent ici tout leur sens.  YANJING est l’un des anciens noms porté par Beijing . La capitale chinoise est séparée de HANYANG par 950 km environ. Si l’on considère qu’à l’époque, il faut compter plusieurs mois pour effectuer ce trajet, la vitesse du Navire Creux semble effectivement ahurissante.

Commentaires

ENFIN, j’en vois le bout (rires). Lorsque j’ai commencé à rédiger ces notes je ne pensais vraiment pas m’embarquer dans toutes ses heures de recherches… En même temps, Sageuk oblige, je n’ai pas forcément choisi ce qu’il y avait de plus simple. Ce qui est sûr, c’est que j’en ai appris des choses en un seul épisode (et qu’il est hors de question de m’atteler toute seule à un drama en entier).

J’ai maintenant vu la première moitié de Joseon X-Files et jusque-là :

→ The Good

Euh. Tout ? (rires) De l’intrigue au casting, en passant par la réalisation, il n’y a vraiment rien à jeter. Les images sont à tomber, l’histoire est intéressante et le jeu d’acteurs subtil. Coup de cœur particulier pour le personnage de JANG MAN  :  Jo Hee-Bong est juste sublime.

→ The Bad

Le drama se construit au fil de différentes affaires qui techniquement n’auront rien d’innovantes aux yeux des fans de fantastique avertis. Pour autant, je n’ai jamais eu l’impression d’avoir à faire à du réchauffé : les intrigues sont à chaque fois réinvesties pleinement et deviennent propres au charme de JXF. Un seul regret peut-être : le niveau d’adrénaline. Lorsque l’angoisse monte, ils pourraient pousser la tension encore un chouilla plus loin.

→ The Weird

Soyons honnêtes : les petits hommes verts au pays de Joseon avait de quoi tourner à la vaste blague. Hors l’équipe de ce drama a trouvé d’emblée un ton juste et cohérent, rendant l’univers de JXF particulièrement captivant… Et donc : qu’est-ce que vous faites encore là ?! Allez, zou ! Précipitez-vous sur ce drama !

Articles relatifs :
Kim Ji-Hoon pose pour Hello TV
Septembre 2010 : Dramas ? En veux-tu en voilà !
Joseon X-Files : Trailers

De nos jours, on peut même atteindre le YANJING* en quelques mois.

2 réflexions au sujet de « Joseon X-Files : Episode 01 »

  1. Hello je viens de tomber sur ton site car je cherche désesperement le drama Joseon X-files et je suis heureuse d’être tombée sur ton site, mais je vois que l’article date de 2011, le drama est toujours d’actualité ??

    En tout cas merci beaucoup pour ce premier épisode et bonne continuation

    1. Bonsoir et bienvenue Minimousse,

      Ce drama a été diffusé en 2010 et compte 12 épisodes. Si tu fais une recherche avec son titre et soompi, tu devrais trouver ton bonheur🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s