Rencontre avec MoT (못)

2007  : au milieu de toutes  les activités liées à la sortie de leur second album (Strange Season) MoT a accepté de répondre aux questions d’Anna Lindgren pour London Korean Link. Un an plus tard, j’étais moi-même conquise : Seo-oul-eun * Heu-rim ~

En vous souhaitant mes meilleurs vœux pour cette fin d’année 2010 ! Enjoy !


C’est en 1998 qu’AEON débute MoT… En solo. Très vite, il passe une annonce en ligne afin de recruter un second membre et c’est ainsi qu’il rencontre Z.EE, donnant au groupe sa forme actuelle.

Si tous les deux adorent Miles Davis et le jazz en général, il ne s’agit pas là des fondements de leur propre musique. Ils se disent plutôt influencés par des groupes anglais tels que Radiohead ou Portishead. Alors que je les interrogeais sur l’origine du nom de leur groupe, le duo me fit part d’une réponse des plus imagées  :

« Nous pensons que notre musique reflète ou tout du moins s’inspire de la nature de l’eau. Non pas sous la forme d’une force écrasante, d’un mouvement dynamique  ou d’une énergie. Mais plutôt  sous la forme d’un étang comme on en trouve dans les contes de fées : elle représente une part de mystère. »

[pour information : mot signifie étang en coréen]

La priorité pour MoT est de réussir à garder un équilibre sous toutes sortes d’aspects : maintenir une sonorité électro-acoustique, traditionnelle mais inconnue, décalée tout en restant accessible. Ils ont beaucoup travailler sur ces points d’équilibre au moment des recherches mais pour autant, le changement pour eux n’est pas une fin en soi :

« Ce qui compte avant tout, c’est de faire de la bonne musique. »

Cette détermination à vouloir faire du bon travail explique sûrement le fait que leurs fans aient pu attendre aussi longtemps [à savoir : 3 ans] la sortie de leur second album. Plutôt que de le produire dans la précipitation et aux termes de nombreux compromis, ils ont préféré prendre leur temps et repousser sa sortie jusqu’à ce qu’ils aient pu obtenir le meilleur résultat possible.

En attendant, l’épuisement des stocks de leur premier album (Non-Linear) ne fut pas le seul accomplissement du groupe. Ils ont également réalisé la bande originale du film Some et ont participé à la musique de Star. Quelques films indépendants comme Symbolic Her ont pu voir leur bande son s’enrichir des morceaux de MoT. D’ailleurs le groupe envisage à nouveau de travailler  sur un projet de film.

« Composer une bande originale est quelque chose de plus compliqué que d’écrire des chansons pour un album. Il faut prendre en compte le rythme des images qui peuvent se jouer à la demi seconde près. Mais cela permet aussi d’essayer de nouvelles choses et c’est ce qui rend le travail encore plus intéressant. Tant que le film s’accorde à l’univers de MoT, ça ne nous dérange pas d’effectuer ce genre de travail. »

La reprise d’autres morceaux est un autre aspect que MoT apprécie. Durant leurs concerts, ils interprètent fréquemment les chansons d’autres artistes, dont certaines ont su trouver leur chemin vers des sorties en album. Bien que l’exercice les amuse et que cela leur permette d’ajouter une autre dimension à leur travail, ça n’est pas pour demain qu’un album de reprises verra le jour. Ils y ont pensé bien sûr mais quand ils se sont rendus compte que la plupart des artistes le faisaient simplement pour gagner de l’attention, ils ont réalisé que ça n’était pas pour eux.

Suite à un changement de distributeur, leur premier album est à nouveau disponible et leur compagnie cherche également à les lancer sur le marché international. Cette volonté était déjà présente lors de la sortie de Non-Linear puisqu’on pouvait trouver avec le cd, une traduction des paroles en japonais et en anglais. Ils souhaitaient faire la même chose avec Strange Season mais le livret qui accompagnait leur second album comptait hélas trop de pages : les traductions ont donc été mise en ligne via le site officiel du groupe [alias motmusic.com qui semble actuellement inaccessible]. MoT adorerait venir un jour donner des concerts en Angleterre : pour cela, ils n’attendent qu’une simple invitation.

PS : en Août dernier, AEON a confirmé la préparation d’un 3e album via Twitter, yay ! Après avoir lu cette interview, je ne suis plus trop étonnée par le temps que ça leur a demandé (rires).

Source : London Korean Links

Article relatif :
Album Strange Season – MoT – Track 08

Non-linear, l’album qui lança MOT fut la bande-son de prédilection de mon été 2004. Trois ans plus tard, le duo finit par sortir leur second album, Strange Season, et difficile d’imaginer un meilleur compagnon pour cet été pluvieux. C’est au milieu de toutes  les activités liées a la sortie de ce second album que MOT a accepte de répondre aux questions de LKL.
C’est en 1998 qu’Aeon débuta le groupe MOT en solo. Très vite, il passa une annonce en ligne afin de recruter un second membre. C’est de cette façon qu’il rencontra Zee, donnant ainsi au groupe sa forme actuelle.
Si tous les deux adorent Miles Davis et le jazz en general, ils ne les considèrent pas pour autant comme la base de leur propre musique. A ce niveau la ils se sentent plutôt influences par des groupes anglais comme Radiohead ou Portishead. alors que je les interrogeais sur l’origine de leur nom, xx un fan allemand me rappela que beaucoup d’allusions aux etangs entouraient le nom de MOT. ils me firent alors part d’une reponse des plus imagées : « nous pensons que notre musique reflète ou tu du moins s’inspire de la nature meme de l’eau. Non pas l’eau comme une force ecrasante, mouvante, énergique ou dynamique. mais plutôt  sous la forme d’un étang comme on en trouve dans les contes de fées : elle represente une part de mystère.
La priorité pour MOT est de réussir a garder un équilibre sous toutes sortes d’aspect : maintenir un son electro-acoustique, traditionnel mais inconnu, decale tout en restant accessible. En tant que novices, ils ont beaucoup travaille sur ces points d’equilibre mais pour eux, le changement n’est pas une fin en soi : « ce qui compte avant tout, c’est de faire de la bonne musique. »
Cette détermination a vouloir faire du bon travail explique sûrement le fait que leurs fans aient pu attendre aussi longtemps la sortie de leur second album. Plutôt que de le produire dans la précipitation et aux termes de nombreux compromis, ils ont prefere prendre leur temps et repousser sa sortie jusqu’à ce qu’ils aient pu obtenir le meilleur résultat possible.
En attendant, l’epuisement des stocks de leur premier album ne fut pas le seul accomplissement du groupe. Jusqu’à maintenant ils ont également réalisé la bande originale du film xx et ont participe a la musique de Star. Quelques films indépendants comme xx ont pût voir leur bande son s’enrichir des morceaux de MOT, le groupe envisage d’ailleurs de travailler a nouveau sur un prochain projet de film.
Composer une bande originale est quelque chose de plus complique que d’écrire des chansons pour un album. Il faut prendre en compte le rythme des images qui peuvent se jouer a la demi seconde près. mais cela permet aussi d’essayer de nouvelles choses et c’est ce qui rend le travail encore plus intéressant, nous révèlent les deux musiciens. Tant que le film s’accorde a l’univers de MOT, ça ne les dérange pas d’effectuer ce genre de travail.
La reprise d’autres morceaux est un autre aspect que MOT apprécie. Durant leurs concerts, ils interprètent fréquemment les chansons d’autres artistes, dont certaines ont su trouver leur chemin vers des sorties en album. Bien que l’exercice les amuse et que cela leur permette d’ajouter une autre dimension a MOT, ça n’est pas pour demain qu’un album complet consacre a ces reprises verra le jour. Ils y ont pense a un moment donne mais ils se sont très vite rendus compte que la plupart des artistes le faisaient simplement pour gagner plus d’attention et le groupe ne souhaite pas prendre ce type de chemin la.
Suite a un changement de distributeur, leur premier album est a nouveau disponible. Leur compagnie cherche également a les lancer sur le marche international. Cette volonté était déjà présente lors de la sortie de Non-Linear puisqu’on pouvait trouver une traduction japonaise et anglaise des paroles avec le cd. Ils souhaitaient faire la même chose avec leur second album Strange Season mais le livret qui accompagnait le cd comptait trop de pages : les traductions des paroles ont donc été accessibles en ligne via le site officiel du groupe. MOT adorerait venir un jour donner des concerts en Angleterre : ils n’attendent qu’une simple invitation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s