Eottoké Awards 2010

Bon, alors, techniquement nous sommes encore au mois de Janvier. Ce qui veut dire que techniquement je peux encore vous bassiner (un peu) avec 2010… Traditionnellement,  après l’heure du bilan, vient celui des choix et des trophées (j’ignore où je suis allée pêcher ça et oui , on ne se refuse rien par ici).

Je me suis demandée pendant un bon moment quelle forme ces trophées pourraient bien prendre et je me suis finalement décidée pour… Des Laitues d’Or (clin d’œil au Couple Ssangchoux dont j’espère pouvoir vous parler cette année). La sélection s’est faite exclusivement à partir des dramas vus et diffusés en 2010.

*roulements de tambours*

ET LES GRANDS GAGNANTS SONT…

Meilleur Drama  → JEJOONGWON

Meilleur Réalisateur  → PYO MIN-SOO (Coffee House)

Meilleur Scenario → JOSEON X-FILES
Meilleur Acteur → PARK YONG-WOO (Jejoongwon)

Meilleure Actrice  → LEE MI-SOOK (Cinderella’s Eonni)
Révélation Masculine → HYEON BIN (Secret Garden)

Révélation Féminine  → PARK SI-YEON (Coffee House)

Jeune Espoir Masculin → CHEON BO-GEUN (Wish Upon A Star)
Jeune Espoir Féminin → SIN JI-SOO (Jejoongwon)

Meilleure Bande Originale → I AM LEGEND

Meilleure Distribution d’Ensemble  → JEJOONGWON

Et c’est le Foyer de la Bonté Universelle (alias Jejoongwon) qui rafle la mise avec pas moins de 4 laitues d’or à son actif.  Classique sur la forme mais beaucoup moins sur le fond, ce sageuk médical  se révèle tour à tour tragique, poignant, satyrique voir poétique. Le patriotisme sous-jacent n’est pas toujours des plus subtils  mais l’un dans l’autre, ni mon enthousiasme ni les qualités intrinsèques du drama n’ont été remis en cause. Comme quoi, loin de toutes hystéries collectives, il est possible pour un drama de s’imposer avec force et tranquillité.

Pour ce qui est du pire…
Cinderella’s Eonni et Tale Of the Fox’s Child. Deux dramas, au demeurant fort prometteurs mais terrassés par une crise fulgurante de Makjang aigu. J’ignorais tout de ce terme avant de m’intéresser à Flames of Ambition mais le moins que l’on puisse dire, c’est que le genre me repousse. Le principe consiste à balancer aux spectateurs toutes sortes d’intrigues racoleuses (inceste, amnésie, viol, maladie incurable, vengeance, etc.) dans  le seule et unique but de créer une tension dramatique (censée faire grimper l’audimat) mais complètement artificielle (voir totalement incohérente avec le reste de l’histoire). Un soap opera en somme. Alors autant les États-Unis ont su rendre le genre assez ridicule pour pouvoir en rire, autant la version coréenne me donne juste envie de hurler. Makjang, ma nouvelle kryptonite télévisuelle ?

Et dans la catégorie : tout ça pour ça ?
Secret Garden. Véritable succès publique, ce drama m’a plongé dans la confusion la plus totale.  Il y avait tellement de raisons pour moi de l’aimer. Tellement. Mais la scénariste s’est appliquée à en passer les 3/4… À la trappe. Des points clés comme l’échange des corps, l’héroïne cascadeuse ou le père revenant d’entre les morts, sont réduits à  de la simple tapisserie. Même choses pour le symbolisme de La Petite Sirène ou d’Alice aux Pays des Merveilles. C’est très joli et tout et tout mais… Et après ? Pourquoi cette surabondance de références ou de pistes potentielles si c’est juste pour se retrouver avec la méchante belle-mère sur les bras ? Hélas (trois fois hélas) je me doute bien de  la réponse  à cette question : on nous en met plein la vue, histoire de planquer l’abîme scénaristique *soupir*.
Mais je voulais vraiment, vraiment comprendre cet engouement. J’ai donc suivie avec avidité le décorticage des dialogues proposé par Michael, les bonus proposés par Shyangz et soyons clairs, j’ai aussi apprécié la performance du casting côté masculin : Joo-Won et son inoubliable défilé de survêtements à paillettes, Oska la Diva qui est bien le premier personnage que j’ai voulu appeler Oppa~ ou l’assistant Kim et ses adorables Omomo !
Mais dès que je considère SG dans son ensemble, tout ce que je viens de citer ne dépasse pas le stade de l’anecdote. Il a donc bien fallu me rendre à l’évidence : le cœur n’y était pas. Ni le mien, ni celui  supposé de tout ce drama.

Articles relatifs :
Dramaland 2010 : Bilan (3/3)
Dramaland 2010 : Bilan (2/3)
Dramaland 2010 : Bilan (1/3)

Maintenant que mon petit bilan a été fait, il est grand temps de faire des choix. Ce classement ne prendra en compte que les dramas diffusés en 2010, ce qui réduit désormais la liste des participants à 22 (mon dieu, il en reste toujours autant ?!). Je me suis demandée pendant un bon moment quelle forme ces trophées pourraient bien prendre et je me suis finalement décidée pour des Laitues d’Or (clin d’œil au Couple Ssangchoux dont j’espère pouvoir vous parler cette année).

Et les grands gagnants de 2010 sont…. *roulements de tambours*

MEILLEUR DRAMA  → JEJOONGWON

MEILLEUR RÉALISATEUR → PYO MIN-SOO (Coffee House)

MEILLEUR SCENARIO → JOSEON X-FILES

MEILLEUR ACTEUR → PARK YONG-WOO (Jejoongwon) MEILLEURE ACTRICE → LEE MI-SOOK (Cinderella’s Eonni) RÉVÉLATION MASCULINE → HYEON BIN (Secret Garden) RÉVÉLATION FÉMININE → PARK SI-YEON (Coffee House) JEUNE ESPOIR MASCULIN → CHEON BO-GEUN (Wish Upon A Star) JEUNE ESPOIR FÉMININ→ SIN JI-SOO (Jejoongwon) MEILLEURE BANDE ORIGINALE → I AM LEGEND MEILLEURE DISTRIBUTION D’ENSEMBLE  → JEJOONGWON

ET EN BONUS : Quelques Mentions Spéciales …

COUPLES COUP DE CŒUR → Jin-Soo & Eun-Yeong.

JUSTE FONDANT

BROMANCE INACHEVEE

JAMAIS SANS MA VOLAILLE

LE RIDICULE NE TUE PAS

TCHINGUS !

PÈRE DE L’ANNÉE

ICMYM

PLUS ON EST DE FOUS…

JUSQU’AU BOUT DES ONGLES

3 réflexions au sujet de « Eottoké Awards 2010 »

  1. Je suis entièrement d’accord avec ta laitue d’or décernée au meilleur drama, j’ai nommé « Jejoongwon ». On doit pas être très nombreux à l’avoir plébisciter celui là alors forcément ça me fait de suite chaud au cœur. J’aime bien ton appellation pour la meilleur distribution d’ensemble « Foyer de la Bonté Universelle », on pouvait pas trouver mieux ^^.

    1. Bonjour Lynda et bienvenue ^^

      Effectivement, Jejoongwon semble être passé sous la plupart des radars. Je pense que sa longueur et la difficulté pour trouver les épisodes doivent y être pour beaucoup. C’est bien dommage parce que ça doit être l’un des rares dramas à véhiculer des idées vraiment progressistes (notamment dans le rapport hommes-femmes).

      p.s : le « Foyer de la Bonté Universelle » ne vient pas de moi, c’est l’une des traductions possibles de Jejoongwon en fait🙂

      p.p.s : merci pour le lien vers mon article sur Joseon X-Files, je me dis que ça a au moins servi à quelqu’un (rires)

  2. Oh la honte, je clame partout que « Jejoongwon » est mon drama préféré et chuis même pas foutue de me rappeler de la traduction du « Foyer de la Bonté Universelle » ;p). En même temps, ça fait tout drôle de le lire en français, enfin bref, merci pour la précision ^^.

    Pour « Joseon X-Files », je regrette de pas l’avoir lu quand j’ai commencé le drama, ça m’aurait également permis de partir sur de bonnes bases et d’éclaircir un peu le départ ^^. Je poste peu ces temps-ci mais ça fait un p’tit moment que j’ai repéré ton blog, très instructif et avec des dramas variés. A bientôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s